Eau vive

Je vous avais écrit quelques mots... vous souvenez-vous ?

12 février 2008

Penche-toi, Ego

Bras ; le premier qui dit que c'est super le printemps, je...
Ego ; c'est super le printemps ! et maintenant tu fais quoi, grincheux ? Tu me gifles ? Hi hi, je voudrais bien voir ça ! "Penche-toi, Ego, que je te flanque une claque".
Bras ;  c'est sûr, je ne peux pas, mais je peux me mettre à gonfler, à devenir engourdi, à avoir besoin d'une attelle...
Cerveau ; mais enfin, ça ne va pas de dire des trucs pareils ? ça pénaliserait tout le monde, ça ! D'accord Elle y est allé un peu fort hier, mais quand même, il faut apprendre à supporter.
Mélanine ; et bien moi je le dis aussi. "C'est super le printemps ! " Alors arrêtez de faire les chochottes, je me sens toute chose avec le soleil... j'adore... pas comme quand elle nous enferme dans son grille-pain...
Bras ; on voit que ce n'est pas toi qui a dû tenir le taille-haie. Madame Mélanine jouait à remonter en surface, à mettre du blush sur les pommettes... et nous, pendant ce temps (...)
Pommettes ; c'est vrai, ça, on est couleur brugnon ! Comme en juin, et pourtant c'est l'hiver il paraît ! Je te soutiens, Mélanine, on ne va pas laisser les grincheux nous gâcher le plaisir.
Peau ; vous êtes sacrément égoïstes, les filles, moi aussi je proteste. Je suis toute rayée de partout avec ce faux printemps. Regardez, regardez bien, les Mains, les avant-Bras, et là, hein ! là, juste sur le décolleté. Tout plein d'estafilades. C'est hor-ri-ble. Elle ne fait vraiment pas attention à nous.
Elle ; mais si, j'avais enfilé un haut qui couvrait bien toutes les zones, mais là... évidemment, quand on est en équilibre sur une échelle, avec ce foutu taille-haie à soulever, ça remonte.
Oreille interne : vous avez vu, Elle, j'ai drôlement assuré, pour l'équilibre, hein, pas vrai ?
Ego ; et voilà le fayot de service qui la ramène maintenant, j'aurai tout entendu, tout !
Elle ; tu as été parfaite, j'étais morte de trouille et je ne suis pas tombée une seule fois.
Cerveau ; oui, et il valait mieux, parce que ces engins électriques qui coupent les branches, je n'ose pas vous dire ce que ça fait sur une Main...
Mains ; mon dieu quelle horreur ! Nous étions malades de peur. Tétanisées sur la poignée.
Elle ; oh là là, que d'histoires vous faites ! Il y avait une double sécurité.
Cerveau ; oui, mais vous étiez à plat ventre sur le toit, la pointe des Pieds sur l'échelle, l'engin amputeur à bout de bras... Vous auriez eu du mal à lâcher quoi que ce soit, y compris la sécurité...
Mains ; je me sens mal, je crois que je vais m'évanouir...
Elle ; bon, je le reconnais, je n'étais pas très rassurée. D'ailleurs j'avais tout bien préparé. Le téléphone dans la poche, le dernier numéro composé à rappeler en un clic. Dans un flot de sang... bip bip bip... ne quittez pas, votre correspondant est en ligne... Bon, j'arrête, je sens que les Doigts blanchissent de peur. Écoutez, on a quand même réussi. C'est beau maintenant. Et qu'est-ce que ça sentait bon, ces petits bouts de sapinettes hachées !
Nez ; c'est vrai, je me suis régalé, tout plein de molécules rares, un vrai bonheur. Et même que j'ai fait de gros efforts pour ne pas éternuer, au cas où vous perdriez l'équilibre (...) 
Ego ; un fayot de plus, un... je n'y crois pas... si c'est le soleil de février qui leur fait ça...
Elle ; bon, on va fêter ça, d'accord ? Ce soir je vous passe de la bonne crème hydratante partout, un peu d'arnica sur les Bras avant, et double couche pour les Mains. Ego, je te ferai un gentil compliment rien que pour toi, parce que je te sens un peu jaloux, là...
Ego ; oooohhh, ben c'est que, quand même, il faut reconnaître que vous avez félicité tout le monde, mais moi...
Elle ; aller, penche toi que je te fasse une bise.
Ego ; mais je peux pas !
Bras ; bien fait pour toi, bien fait pour toi ! La la la la lè re !


Pour commenter la note

c'est ici...