Eau vive

Je vous avais écrit quelques mots... vous souvenez-vous ?

14 novembre 2015

De l'efficacité redoutable de certains conseils

Les rôles de la pièces sont décrits ici 

Morveux avait raison. Ne pas bouger. Surtout pas. Non non, pas d'initiative. Je m'accroche à mon rôle de soubrette dans un film muet.
Sauf pour compter les gouttes florales dans mon verre. Plic ploc. Quatre gouttes d'anti-stress par-ci. Tic-tac, quatre gouttes dévoreuses d'impatience par-là. Je cultive la zénitude.
Dans certains bureaux certains rient de me voir soudainement m'arrêter pour prendre de leur nouvelles et papoter. Oui !!! Je m'applique désormais à pa-po-ter.
Une grande fierté m'envahit.
Dents tranchantes a du se faire recadrer par de plus hautres instances et je la vois parfois ravaler la goutte de fiel qui allait poindre à ses babines retroussées. Belle grimace... Il semble évident qu'elle a reçu comme consigne de m'épargner si elle ne voulait pas que je change de service du jour au lendemain. Et elle sait que ce ne serait que difficilement jouable pour elle.
Quand même. Soupir. Quel gâchis que l'ambition quand elle est mal contrôlée.
Madame ma fielleuse cheffe, pour qu'une figure de style réussisse il faut que tous soient en parfait équilibre.
Je suis devenue un petit savon glissant.
Ne ferai rien susceptible de saboter le travail, mais ne ne tordrai plus l'humeur à la recherche d'un lubrifiant.
Bon courage.

Ah oui, ils ne savent pas, eux ! Dents tranchantes est inapte en technique. Et moi reconnue comme bidouilleuse.
Double courage madame. Il va vous en falloir.

Je commence à remettre quelques heures dans mes nuits.


02 novembre 2015

De l'expérience managériale du morveux

Les rôles de la pièces sont décrits ici 

Quand je pense qu'il y a moins de 30 ans ce morveux était en couche, tout entier à sa proie attaché pour s'abreuver de lait. Et le voilà, maintenant, m'expliquant comment jouer de Dents tranchantes en me préservant.
Le morveux est directeur de boîte industrielle. Et redoutable en management semble-t-il. Suffisament pour qu'une équipe d'ingénieurs menace de quitter la boîte si c'était "l'autre abruti" et pas morveux qui les chapeautait.
Alors que sa propre mère l'ancêtre se mine devant une cheffe et en perd toute envie de travailler. 
Faute avouée est à moitié résolue.
--- Que crains-tu ? Une lettre de licenciement ? Impossible pour toi. Donc ?
--- Heuuuu, donc ? (...)
--- Donc, tu bosses. Irréprochable, le travail. Mais pas plus. Plus aucune initiative.
--- Aïe, mais par exemple, aujourd'hui,  j'ai bien été obligée de (...) sinon (...)
--- Erreur fatale. Si tu n'avais pas fait le bug serait arrivé. Et pas sur ton nez. Tandis que là, personne ne te dit merci, et tu ne sais même pas si tes initiatives n'ont pas été mises sur le compte de Dents tranchantes.

Le morveux a pris un sourire carnassier, me regardant droit dans les yeux. Que j'ai baissés.

Je l'ai entendu penser "elle est irrécupérable".
Et il n'a pas tort. Mais au moins cela m'a fait rire au fond de moi.

01 novembre 2015

Fiel, ma Cheffe !

Les rôles de la pièces sont décrits ici 

Parvenir à l'exploit de me décourager de travailler le plus et le mieux possible, en deux mois, me laisse moi même interrogative. Mais enfin, comment, comment Dents tranchantes a-t-elle pu en arriver là si vite ?
--- Les réunions aux quelles je ne suis pas conviée ? Mais dont j'ai un compte-rendu avec liste de travaux à effectuer ?
---- Le rôle d'exécutante collée sur ma tête d'ancienne participative collaborative ? Cheffe est adjointe du service et responsable de la coordination des travaux. 
[ en aparté ces fonctions ont eu du mal à de pas déborder dans une simple carte de visite ]
---- L'appropriation immédiate de toute idée soumise comme étant celle de Dents tranchantes ?
---- Une salve d'interdictions futiles que j'ai réfutées - non encore soumise au diktat de l'obéissance aveugle à son supérieur - en rappelant que nous n'étions pas dans une salle d'école.

 Le résultat est là, je ne sais plus. Ce qui a été décidé, ni pour quelles raisons.
Et mes réactions ont été d'une banalité affligeantes... Yeux voilés, respiration proche de l'apnée, eczéma...
Oui, je sais....
[ Ego, tu es aussi concerné par ce que je dis là ],
... pas de commentaires je vous prie ! Je peux absorber des masses considérables de travaux, mais ne supporte en réalité pas le stress induit par des relations humaines détériorées. Il est un peu tard pour une psychanalyse, je pars à la retraite dans 3 ans.