Eau vive

Je vous avais écrit quelques mots... vous souvenez-vous ?

30 juillet 2012

Caléïdoscope salé

Sous le soleil, les cailloux aux arêtes acérées scintillaient, ouate cassante de soleils en fragments. Sculptures de sels que la mer semble oublier à la lisière de ses étangs salés. Fragments éphémères de poèmes d'une eau figée.
Tel un fil d'épée, elle va et s'en revient, si lentement que mon regard ne peut en suivre le balancement épais.
Mes silences étaient en paix parmi eux, troupeau de chèvres léchant les cristaux de sel, piquant ma langue de plaisirs brûlants. Les mots allaient et venaient, alanguis de chaleur, caressant ma peau, déposant dans mes orbites un peu de leur eau salée.
Écrire, dans le silence, écrire des mots qui se replient doucement, déposant un voile de sel scintillant sur des noirceurs oubliées.


Pour commenter la note

c'est ici...